Challenge – Bibliographie complète

151230035312199223

Avec un peu (beaucoup !) de retard, je viens présenter mon nouveau challenge sur Livraddict : Bibliographie complète. Merci à LaurenceAuthenique pour l’organisation et la mise à jour régulière de ce challenge.

Comme son nom l’indique, je vais me lancer au cours de cette année 2016, dans la lecture d’un maximum d’ouvrage du très grand Stefan Zweig. Auteur extrêmement prolifique, touchant à la fois à la nouvelle, aux correspondances, au théâtre ou encore à la biographie, une année ne suffira peut être pas…

Je me suis basé sur la liste de livre issu de la fiche auteur sur Livraddict. J’ai relevé 54 titres différents, bien que la totalité de son oeuvre dépasse largement ce chiffre. Après 4 mois de challenge, je suis seulement à 9/54… Mais rendez-vous en fin d’année !

Liste de lecture : Pour les animaux

Le site communautaire Livraddict est définitivement un excellent moyen de partager, de découvrir et d’être toujours à jour sur le monde des livres et de la littérature. Dernièrement, une nouvelle option est apparue : les liste de lecture. Un petit outil permettant de mettre en lien plusieurs ouvrages pour un même thème.

Après avoir lu le Manifeste pour les animaux, de Franz-Olivier Giesbert, j’ai eu l’idée de créer ma première liste, reprenant les principaux ouvrages, à travers les siècles, pour le droit des animaux.

 1507-1

Le lien de la liste sur Livraddict

Du Traité sur les animaux de Plutarque à No Steak d’Aymeric Carton en passant par Montaigne, Darwin ou Singer, une sélection d’ouvrage prenant à bras le corps le problème des droits pour les animaux.

Manifeste pour les animaux – Franz-Olivier Giesbert

1507-1

Date de parution : 18 février 2016

Éditeur : Editions Pocket

Nombre de pages : 142p.

Résumé

Peut-on tuer les animaux, et à quelles conditions ? Notre lien avec eux doit-il être redéfini ? Franz-Olivier Giesbert s’interroge et bouscule les idées reçues, tout en faisant partager sa passion pour les bêtes.
Après avoir présenté et commenté les textes des penseurs incontournables sur la question (de Montaigne à Voltaire), il donne la parole à de nombreuses personnalités, du philosophe au boucher, du chercheur au dompteur, qui livrent ici des textes éclairants.

C’était comment ?

J’ai trouvé ce petit ouvrage, au hasard, sur les tables de la FNAC. Bien que très intéressé par ce sujet et amateur des écrits de F-O Giesbert, j’étais passé à côté de celui-ci. J’ai donc réparé cet oubli et me suis lancé directement dans la lecture. Lecture qui m’a pris que quelques minutes. En effet le livre est court (trop court pour certains passages) et je dois avouer que j’ai sauté certains autres, je reviendrais dessus.

Dans cet ouvrage collectif, F-O Giesbert dresse un panorama des penseurs (de Plutarque à Aymeric Caron) qui ont participé à la défense des animaux. Ce n’est pas uniquement un ouvrage œuvrant pour le végétarisme mais bel et bien pour la condition animale au sens le plus large du thème. Dans une seconde partie, plusieurs écrivains, philosophes etc… ont rédigé de petits textes inspirés par cette thématique. Selon moi, la qualité et l’originalité de ces chapitres sont vraiment variables. Je n’ai pas du tout apprécié le fait qu’un membre du cirque et qu’un boucher vienne donner un texte expliquant avec les plus beaux mots que le traitement des animaux est « parfait » jusqu’à la mort dans l’oubli pour l’un et la mort puis la découpe pour l’autre. Je comprends que l’intérêt était de donner la parole à TOUS mais c’était, toujours selon moi, mal placé.

Pour conclure, on apprend beaucoup de chose avec le premier chapitre de F-O Giesbert. J’ai apprécié son honnêteté concernant son régime alimentaire, son ouverture d’esprit et son combat quotidien pour le droit des animaux. De plus, nous pouvons découvrir tout un tas d’auteurs, de tous les temps, sur le sujet. Une lecture pour tous, végétarien ou pas, ami des animaux ou non.

Le sabotage amoureux – Amélie Nothomb

9782253139454

Date de parution : avril 1996

Éditeur : Editions Le Livre de Poche

Nombre de pages : 128p.

Résumé

Saviez-vous qu’un pays communiste, c’est un pays où il y a des ventilateurs? Que de 1972 à 1975, une guerre mondiale a fait rage dans la cité-ghetto de San Li Tun, à Pékin ? Qu’un vélo est en réalité un cheval ? Que passé la puberté, tout le reste n’est qu’un épilogue? Vous l’apprendrez et bien d’autres choses encore dans ce roman inclassable, épique et drôle, fantastique et tragique, qui nous conte aussi une histoire d’amour authentique, absolu, celui qui peut naître dans un cœur de sept ans. Un sabotage amoureux : sabotage, comme sous les sabots d’un cheval qui est un vélo… Avec ce roman, son deuxième livre, Amélie Nothomb s’est imposée comme un des noms les plus prometteurs de la jeune génération littéraire.

Avis

Première lecture d’Amélie Nothomb pour moi. Je n’ai jamais été très intéressé par ses livres, jamais attiré par les résumés et j’ai toujours pensé que c’était une écriture trop « spéciale » pour mes goûts. Avec Le sabotage amoureux, je n’ai pas totalement dispersé tous mes a priori.

Dans cette histoire, nous suivons les aventures d’une « jeune » Amélie Nothomb de 7 ans, en plein Pékin, découvrant l’amour, les relations entre pays et les relations parents-enfants. Heureusement, le livre est assez court car l’histoire se répète sans cesse dans le but, selon moi, de distiller encore et encore des bons mots et de jolies phrases. En effet, j’ai trouvé le livre volontairement compliqué dans certains (longs) passages. Il est plutôt difficile de s’imaginer une petite fille de 7 ans parler, penser et agir de cette sorte. Bien que l’intrigue parte d’une bonne intention, je n’ai pu me départir de ces petits défauts.

J’ai évidemment l’intention de continuer ma découverte de cette auteure internationale car les sujets évoqués l’ont été avec intelligence et profondeur.

Vous êtes fous d’avaler ça! – Christophe Brusset

51vwmNPbO9L._SX305_BO1,204,203,200_

Date de parution : 16 septembre 2015

Éditeur : Flammarion

Nombre de pages : 250p.

Résumé

Un industriel de l’agroalimentaire dénonce :

Matières premières avariées, marchandises trafiquées, contrôles d’hygiène contournés, Christophe Brusset dénonce les multiples dérives dont il est, depuis vingt ans, le complice ou le témoin dans les coulisses de l’industrie agroalimentaire. Ingénieur de haut niveau devenu dirigeant au sein de groupes internationaux, à 44 ans, il a décidé de « faire aujourd’hui son devoir » et de briser la loi du silence. Piment indien rempli de crottes de souris, thé vert de Chine bourré de pesticides, faux safran marocain, viande de cheval transformée en bœuf, confiture de fraises sans fraises, origan coupé aux feuilles d’olivier, etc. Les arnaques qu’il révèle sont nombreuses mais ses conseils rassemblés dans son « guide de survie en magasin » devraient vous permettre d’en déjouer la plupart. Christophe Brusset raconte la course de vitesse planétaire entre fraudeurs pour fournir aux industriels des matières premières toujours moins chères. Son récit effarant est une plongée saisissante et pleine d’humour dans un monde souvent sans foi ni loi.« Soyons directs, ce qui intéresse les industriels, c’est votre argent. Pas votre bonheur ni votre santé !

Et alors ?

Nous sommes tous à un moment charnière de notre histoire. Il suffit de regarder la TV, lire les journaux ou regarder les nouveautés livres pour comprendre que la santé et la consommation deviennent, petit à petit, problème numéro 1 en France. Cette préoccupation ne m’a pas échappé et c’est pourquoi j’ai décidé de me lancer dans cette lecture.

En voyant le résumé, on saisi directement le sujet et on sent bien… que l’on va être un peu dégoûté. Et bien… c’est le cas ! L’auteur passe en revue plusieurs cas pratique, plusieurs produits que nous consommons tous. Ancien cadre dans l’industrie agroalimentaire, Christophe Brusset, explique bien que nous sommes pris pour des ab***is par ces grandes entreprises. Des crottes de rats dans nos épices, des hydrocarbures dans les emballages recyclés, des escargots de Bourgogne turques et la majorité de nos produits provenant de Chine. Ce sont des choses que l’on croit savoir mais qui, au final, paraissent bien pire.

On apprend beaucoup de chose dans ce livre. De plus, l’auteur a glissé un guide de consommation dans les dernières pages. Guide très pratique, à étudier et à garder en mémoire pour améliorer la qualité de notre caddie.

La simplicité avec laquelle les choses sont expliqués, la vulgarisation des termes scientifiques (E812, stabilisateur, additifs…) et l’expérience réelle qui transpire derrière ces mots ; tout cela donne un ouvrage intéressant pour quiconque s’intéresse à l’amélioration de sa consommation pour miser sur un futur un peu moins noir.