Flora Banks – Emily Barr

couv46426889

Date de parution : 1 mars 2017

Éditeur : Casterman

Nombre de pages : 369p.

 

Résumé

DIX – L’âge que j’avais quand mon cerveau s’est détraqué.

HUIT – Années de validité de mon passeport.

SIX – Le nombre de personnes qui me cherchent au Spitzberg, dans l’Arctique.

QUATRE – L’âge auquel j’ai rencontré ma meilleure amie. Je ne dois plus jamais l’appeler, ni lui envoyer de SMS.

DEUX – Deux cailloux noirs. L’un m’appartient, l’autre est à Drake. Je le rejoindrai, où qu’il soit.

UN – Un souvenir. C’est tout ce qu’il me reste.

FLORA BANKS : LE LIVRE QUE VOUS N’OUBLIEREZ JAMAIS.

 

Remerciements

Je tiens à remercier chaleureusement les éditions Casterman ainsi que Livraddict pour m’avoir donné la possibilité de découvrir l’histoire de Flora Banks en avant-première, c’est un plaisir et une fierté.

Mon avis

Il faut dire qu’avec un résumé comme celui-ci, on ne peut qu’avoir envie de se plonger dans ce roman aussi intriguant que mystérieux. Au niveau de la forme, j’ai apprécié la mise en page : aérée, claire et avec des paragraphes limpides. C’est un très bel objet culturel qui s’est retrouvé entre mes doigts.

Venons-en au cœur du sujet, c’est l’histoire de Flora Banks, une adolescente au prise avec un trouble important de la mémoire qui va essayer, tant bien que mal, de traverser cette épreuve pour découvrir ou redécouvrir la vie et le monde.  Je dois avouer qu’à la lecture des premiers chapitres je me suis dis : « je ne crois pas du tout que je sois la cible de ce livre » et cela avec une certaine déception.  Tout lecteur sait qu’il ne faut pas se laisser aller à ses a priori et j’ai continué ma lecture. Et quelle bonne idée j’ai eu là ! L’intrigue prend de l’ampleur et de la consistance au fil des pages au point que l’on ne sait plus quand s’arrêter. L’histoire, bien que revenant sans cesse en arrière, avance progressivement pour plonger le lecteur dans un univers s’élargissant et créant des liens logiques ici et là.

J’ai aimé parcourir le monde avec Flora bien que parfois elle puisse paraitre agaçante, un sentiment certainement créé par ces incessants retours en arrière mais qui au final sont le sel de l’histoire. Petit bémol sur les personnages secondaires qui sont un peu trop lisses à mon goût et qui n’apporte jamais grande chose à l’histoire. Comme on le dit quelquefois, le Diable est dans les détails et ici, pour Flora Banks, il faut regarder l’histoire dans son intégralité pour apprécier cette aventure.

Je reste donc sur une note positive avec ce livre qui, sans être exceptionnel, m’a permis de passer un très bon moment.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s